AXE 2
Jeux et enjeux des pouvoirs
Ve-XVe siècles

 

mécanismes, idéologies, représentations

L’axe 2 étudie le millénaire médiéval sous l’angle des pouvoirs.
L’accent est mis sur les dimensions religieuses des pouvoirs,
sur les rituels profanes et sacrés, sur l’imaginaire des pouvoirs comme sur les institutions
qui structurèrent l’action des hommes à travers la longue durée.
Trois directions principales orientent les recherches.

Les Sous-axes

 

Navigation

Interactions dans la société carolingienne et seigneuriale

Sous-Axe 1

• Les interactions dans l’Histoire des paix diocésaines •
• Programme « Épistolaire politique » •
• Le règne de Jean sans Terre (1166-1216) •
• Les mécanismes et les cadres du pouvoir en Angleterre (XIIe-XIVe siècle) •
• La culture politique londonienne autour de 1200​ •
• Organisation monastique de la communauté de Marmoutier •
• La conquête de la péninsule Ibérique au début du VIIIe siècle •
• Le peuplement musulman pendant dans le haut Moyen Âge dans la région de Barbastro •

Histoire culturelle du religieux et du politique

Sous-Axe 2

• Une histoire sociale, sensible et matérielle des spectacles (XVe-XVIe s.) •
• Pratiques d’écriture diplomatique en milieu monastique aux XIe-XIIe siècles •
• Essor d’une culture d’élite : l’humanisme •
• L’âge des « Hommes Illustres » : un programme international •

 

Pratiques du politique et usages sociaux aux derniers siècles du Moyen Age

Sous-Axe 3

• Écrire une histoire de Venise •
• Les cultures matérielles dans l’Italie de la première Renaissance •
• Les Français en liberté XIIe-XVe siècle •
• L’exigence morale d’un monde juste et son rôle dans la vie en société Ve-XVIe siècle •
• L’approvisionnement des villes à la fin du Moyen Âge •
• Réseaux urbains, espaces économiques et construction des États régionaux •
• Ordre dynastique et nation au Moyen Âge •
• Histoire des rituels politiques •
• Écritures grises •
• Le Livre Rouge de l’échevinage d’Abbeville (fin du XIIIe siècle – 1516) •
• Le Registre des calenges du bailli d’Arras, 1362-1376 •
• Horizons barrés. Réalités, pratiques et hantises de la guerre de siège au XVe siècle. •
• L’Italie du long Quattrocento : Influences, interactions, transformations •
• Des léopards au pays des lys : la Normandie entre France et Angleterre (XIIIe- XVIe siècles) •
• Le Panegyric du Chevalier sans reproche de Jean Bouchet •

 

Interactions dans la société
carolingienne et seigneuriale

Sous-axe 1

Les chercheurs, réunis dans le sous-axe 1 travaillent
sur les interactions sociales, politiques, culturelles et religieuses dans l’Occident,
depuis Al Andalus jusqu’à la Grande-Bretagne, entre le très haut Moyen Âge et le XIIIe siècle.

Les intéractions dans l'Histoire des paix diocésaines

Dominique Barthélemy

Sorbonne Université

Il s’agit de mener une enquête exhaustive dans les sources et l’historiographie de la paix diocésaine et de la trêve de Dieu, entre 989 et 1263, et de progresser à la fois dans l’établissement et la compréhension des textes et dans l’analyse historique. La notion clé est celle d’entreprise : elle repose sur une étude d’interactions substituée ici au concept flou et en partie trompeur de « mouvement de paix ». L’objectif est la rédaction d’un livre de référence.

Logo
Porteurs

Bruno Dumezil

Sorbonne Université

Laurent Vissière

Sorbonne Université

Programme « Epistolaire politique »

episto_2

Malgré toute sa richesse, la dimension politique de l’épistolaire au Moyen Âge reste un terrain historiographique peu défriché, et il en va d’ailleurs de même avec l’ensemble du champ épistolaire. Le constat, à vrai dire, n’est pas neuf : en 1976, Giles Constable déplorait déjà que « l’étude sérieuse des lettres et des collections de lettres en tant que type de source historique est l’une des branches les moins développées de l’historiographie médiévale » . Le genre épistolaire intéresse en revanche, et depuis longtemps, les historiens des autres périodes, notamment de l’Antiquité et de la période moderne , ainsi que les spécialistes de la littérature, toutes périodes confondues. On ne dispose, pour le Moyen Âge, d’aucune vue d’ensemble du genre épistolaire, ce qui n’empêche pas, bien entendu, des études ponctuelles, des éditions de texte et des initiatives tout à fait stimulantes.

Interactions dans la société carolingienne et seigneuriale

Frédérique Lachaud

Sorbonne Université

Ce projet concerne les mécanismes du pouvoir et la culture politique en Angleterre aux XIIe et XIIIe siècles. Il comporte deux volets : une série d’études sur le règne de Jean sans Terre (1199-1216) et un ouvrage sur la culture politique londonienne autour de 1200.

portrait-de-Jean-sans-Terre-
Matthieu Paris, Historia Anglorum : portrait de Jean sans Terre (British Library, ms. Royal 14 C VII), source illustration : wikipédia
Projet dignitaires de Marmoutier
Arch. dép. Eure-et-Loir, H2267 n°1

Enquête sur les moines et les dignitaires de l’abbaye de Marmoutier XIe-XIIe siècles

Claire Lamy

Sorbonne Université

Ce projet repose sur la constitution d’une base de données prosopographique des dignitaires de l’abbaye de Marmoutier. Ce travail s’inscrit dans le programme de recherche franco-allemand COENOTUR, dirigé par Elisabeth Lorans (Univ. de Tours) et Philippe Depreux (Univ. de Hambourg). La recherche vise à mettre en valeur de quelle façon ces individus animent le réseau de leur communauté et construisent les rapports sociaux avec les partenaires laïques et ecclésiastiques. A l’échelle des communautés, il s’agit d’identifier qui est le plus tourné vers les relations extérieures, de préciser les profils personnels et familiaux des dignitaires ; à l’échelle du réseau de la communauté monastique, on mesurera la circulation des dignitaires, la fréquence et les circonstances des déplacements.

la conquête de la péninsule Ibérique au début du VIIIe siècle

Philippe Sénac

Sorbonne Université

Suite de l’attribution récente d’un prix de l’Académie des inscriptions et Belles Lettres, on procèdera à la rédaction de la seconde édition d’un ouvrage publié en espagnol à Grenade en 2017 consacré à la conquête de la péninsule Ibérique au début du VIIIe siècle grâce à la découverte récente de nouveaux témoignages matériels sous la forme de sceaux à caractères coufiques d’époque omeyyade. Cet ouvrage sera publié en français à l’Ecole des Hautes Etudes Hispaniques et Ibériques (EHEHI, Madrid) avant sa traduction en anglais.

Alquézar
Le site d’Alquézar

Le peuplement musulman pendant le haut Moyen Âge dans la région de Barbastro

Philippe Sénac

Sorbonne Université

En association avec la Casa de Velázquez, les recherches archéologiques entamées en 2019 sur le peuplement musulman pendant dans le haut Moyen Âge seront l’objet de prospections et de sondages dans la région de Barbastro (Aragon) et sur le site d’Alquézar conquis par les chrétiens en 1067. L’intérêt de cet établissement mentionné dès le VIIIe siècle réside dans le fait que c’est depuis ce lieu que des liens furent noués avec les autorités franques au cours du règne de Charlemagne de part et d’autre des Pyrénées. En collaboration avec plusieurs collègues espagnols de l’Université Autonome de Madrid, une publication sur la notion de frontière en péninsule Ibérique est également en cours.

Histoire culturelle
du religieux et du politique

Sous-axe 2

Les chercheurs réunis dans le sous-axe 2 travaillent
à une histoire culturelle du religieux et du politique en Occident
se déployant sur un arc chronologique large, de l’époque carolingienne au XVIe siècle.

Une histoire sociale, sensible et matérielle des spectacles (XVe-XVIe siècles)

Marie Bouhaïk-Gironès

Centre national de la recherche scientifique

Le programme de recherche pour une histoire sociale, sensible et matérielle des spectacles (XVe-XVIe s.) s’attache à problématiser l’étude du théâtre et des spectacles comme acte de travail. Il entend permettre un basculement pragmatique de l’histoire du théâtre (dit ‘médiéval’ qui est assurément renaissant), par le déplacement de l’horizon épistémologique du champ d’études sur le théâtre vers l’histoire des pratiques, l’historicisation de l’analyse de ses formes et l’attention portée à ses acteurs.

Jean Fouquet, Le martyre de sainte Apolline, Livre d’heures d’Etienne Chevalier (c. 1452-1460).
Jean Fouquet, Le martyre de sainte Apolline,
Livre d’heures d’Etienne Chevalier (c. 1452-1460).
Policraticon_de_Jean_de_Salisbury_-_BSG_Ms1145_f3r_(Jean_de_Salisbury_enseignant)
Peinture d'Etienne Colaud pour la traduction en français
du Policraticus de Jean de Salisbury,
Bibliothèque Sainte-Geneviève, ms. 1145, f. 3r
(Jean de Salisbury enseignant la philosophie)

Histoire culturelle
du religieux et du politique

Frédérique Lachaud

Sorbonne Université

Ce projet s’inscrit dans les études sur la pensée politique médiévale, avec une référence particulière à l’Angleterre. Il concerne l’œuvre de Jean de Salisbury, en particulier le Policraticus (1159), et l’apport des commentaires bibliques à la connaissance de la pensée politique médiévale.

Pratiques d’écriture diplomatique en milieu monastique aux XIe et XIIe siècles

Claire Lamy

Sorbonne Université

Après la publication du recueil des actes de l’abbaye de Marmoutier concernant l’Anjou (fin Xe-milieu XIIIe siècle), les travaux sont poursuivis dans deux directions. Un premier champ de travail est consacré à l’étude des écrits de dépendances dans les ensembles monastiques bénédictins noirs (Xe-XVe siècles) – conditions de production, de conservation des écrits, dans les dépendances et l’abbaye-mère, mais aussi circulation des écrits. Ces travaux, menés avec Jean-Baptiste Renault (Univ. Lorraine), permettent de mieux connaitre l’organisation institutionnelle de ces ensembles monastiques. L’autre champ de recherche s’inscrit dans le projet ANR Rotulus de Jean-Baptiste Renault, pour lequel je me consacre à l’édition et à l’étude des rouleaux de l’abbaye de Marmoutier.

Image écrit diplomatique
Arch. dép. Indre-et-Loire, H201 n°6
LEGETIMAM_Lachaud_Emergence
Porteuse

Frédérique Lachaud

Sorbonne Université

Participantes

Marielle Lamy

Sorbonne Université

Sumi Shimahara

Sorbonne Université

Le projet LEGETIMAM, l’expérience exégétique au Moyen Âge et durant la première modernité (Ve-XVIIe s.)

Le projet LEGETIMAM vise à amplifier les recherches sur les commentaires bibliques, à les envisager sur une période longue de douze siècles, afin de préciser les moments où discours exégétique et pensée politique s’articulent selon de nouvelles modalités. Le projet a aussi pour ambition de recourir à des manuscrits et à des textes inédits. Par ailleurs, en partant de “l’expérience exégétique”, nous proposons d’élargir l’approche pour inclure les différentes formes d’appropriation du texte biblique et de son interprétation. Composés à l’origine en latin, les commentaires prennent des formes nouvelles dans les paraphrases ou adaptations bibliques en langue vernaculaire, ils trouvent une expression propre dans le théâtre et dans l’iconographie (qu’elle soit savante ou populaire), leurs procédés sont repris ou imités dans d’autres domaines. “L’expérience exégétique” englobe aussi les aspects matériels de la conception et de la production des manuscrits ordonnés au commentaire et à l’interprétation du texte biblique, indissociables de l’approche intellectuelle.

Le pouvoir au féminin.
Modèles et anti-modèles bibliques
du IIIe au XVIIe siècle

De la fin de l’Antiquité jusqu’au XVIIe siècle, la Bible constitue une référence majeure pour les théologiens comme pour les philosophes, les écrivains et les auteurs de théâtre. La recherche s’intéresse à la fois à la manière dont des figures bibliques ont été mobilisées pour valoriser ou disqualifier des femmes de pouvoir, et à la manière dont des personnages bibliques féminins incarnant une forme de pouvoir ou d’action politique ont été présentés et réinterprétés au fil des siècles.

Boccace_Des_cleres_et_nobles_[...]Boccaccio_Giovanni_btv1b10515437z_82b
Boccace, Des cleres et nobles dames (trad. fr. anonyme), fin XVe-début XVIe s.,
Paris, BnF, ms. fr. 599, fol. 39v : la Reine de Saba.
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10515437z/f82.item.zoom

Marielle Lamy

Sorbonne Université

Sumi Shimahara

Sorbonne Université

Lamy-2
Histoire de Jésus anonyme (avant 1243), Paris, Arsenal, ms. 5204 (XIVe s.), fol. 1.

La vie de Marie et de Jésus mise en roman. Poèmes français des XIIe et XIIIe siècles

Marielle Lamy

Sorbonne Université

Du milieu du XIIe siècle au milieu du XIIIe siècle, on voit fleurir des poèmes en français offrant au public un récit de la vie du Christ et/ou de sa mère. Ces poèmes constituent une réécriture parfois très libre de certains épisodes évangéliques, qu’ils enrichissent également de nombreux ajouts en amont et en aval des événements traités dans le Nouveau Testament. Face à ces textes, on est amené à s’interroger sur les sources qu’ils mobilisent, sur le genre littéraire auquel les rattacher, et sur leurs intentions comme sur les attentes du public visé, entre édification et divertissement.

Histoire culturelle et politique de l’époque carolingienne

Sumi Shimahara

Sorbonne Université

Ce projet sur l’histoire culturelle et politique de l’époque carolingienne s’intéresse tout particulièrement aux discours lettrés, dans leurs diverses dimensions – intellectuelles, matérielles et sociales. Il vise à décoder le discours, en particulier le discours sur le pouvoir, à appréhender la circulation des idées et des personnes qui les portèrent dans ce vaste territoire, à préciser les réseaux de l’échange littéraire, à souligner le rôle des livres dans les enjeux de pouvoir. L’étude porte autant sur la composition des écrits que sur leur lecture. La recherche se concentre sur deux thèmes principaux : la matière biblique et les lettres de dédicace.

Bible_carolingienne_(Charles_le_Chauve)
Bible carolingienne Charles le Chauve. Dédicace à Charles le Chauve, Bible de Saint-Paul-hors-les-Murs. Rome, Basilique de Saint-Paul-hors-les-murs, Bible, f. 1. Source : Wikimédia
huma3_ok

Marie Bouhaïk-Gironès

Centre national de la recherche scientifique

Élisabeth Crouzet-Pavan

Sorbonne Université

Clémence Revest

Centre national de la recherche scientifique

Essor d’une culture d’élite : l’humanisme

Melozzo da Forlì, Sisto IV nomina il Platina prefetto della biblioteca Vaticana, 1477, Pinacoteca Vaticana
Melozzo da Forlì, Sisto IV nomina il Platina prefetto della biblioteca Vaticana, 1477, Pinacoteca Vaticana (Wikimedia Commons)

La mutation de l’humanisme en une culture matricielle de l’élite européenne au cours des XVe-XVIe siècles, à la fois comme répertoire de distinction des gouvernants et des lettrés et comme idéal de représentation de l’homme d’État, est un phénomène central pour l’histoire de l’Europe de la Renaissance. À travers une série importante d’événements internationaux et de publications scientifiques, l’axe « Histoire culturelle du religieux et du politique » s’est affirmé ces dernières années comme l’un des pôles actifs d’un renouvellement historiographique de grande ampleur, qui privilégie une lecture socio-historique et une approche comparatiste de cette révolution à l’usage des dominants.

L’âge des « Hommes Illustres » : un programme international

L’axe « Jeux et enjeux des pouvoirs » du Centre Roland Mousnier est l’un des acteurs principaux du programme de recherche international Hommes illustres. Métamorphoses et enjeux d’un répertoire multimémoriel, Italie/Europe, 1300-1700. À travers l’étude de l’essor du motif majeur et foisonnant des « hommes illustres » à la Renaissance, qui fait converger divers registres culturels et collaborer les pratiques littéraires, éditoriales et artistiques, il s’agit d’analyser l’affirmation d’une conscience historique nouvelle et la codification d’un arsenal de légitimation généalogique des pouvoirs, dans une Europe gagnée à la vogue humaniste.

Domenico Ghirlandaio, Apoteosi di san Zanobi e ciclo di uomini illustri (détail), Firenze, Palazzo Vecchio, Sala dei Gigli (Wikimedia Commons)
Domenico Ghirlandaio, Apoteosi di san Zanobi e ciclo di uomini illustri (détail), Firenze, Palazzo Vecchio, Sala dei Gigli (Wikimedia Commons)
Portrait-de-Biondo-Flavio_ok
Porteuses

Élisabeth Crouzet-Pavan

Sorbonne Université

Clémence Revest

Centre national de la recherche scientifique

Collaboration extérieure

Concetta Bianca

Dipartimento di Lettere e Filosofia de l’université de Florence

Cécile Caby

CIHAM (Université Lyon 2)

Pratiques du politique
et usages sociaux
aux derniers siècles du Moyen Âge

Sous-axe 3

Les chercheurs, réunis au sein du sous-axe 3, travaillent
sur l’histoire politique et socio-économique de l’Europe à la fin du Moyen Âge,
avec une attention particulière accordée à la France, l’Italie, l’Angleterre, l’Empire, ainsi qu’à l’Orient latin.

Ecrire une histoire de Venise

Elisabeth Crouzet-Pavan

Sorbonne Université

Si l’historiographie sur Venise est foisonnante, il n’en manque pas moins un livre qui, nourri des recherches récentes, offrirait une « histoire totale » de Venise. L’enquête se propose de relever ce double défi. Ecrire une histoire se déroulant des commencements précaires de la Venise lagunaire au milieu des eaux jusqu’aux heurs et malheurs de la ville d’aujourd’hui, ville-musée envahie par les touristes mais que ses habitants abandonnent et dont la population est deux fois moins importante qu’elle ne l’était en 1300. Mais l’écrire en prenant en compte les renouvellements scientifiques et en illustrant le propos par des documents originaux et des images rassemblés grâce à une longue fréquentation de la ville, de ses archives et de ses bibliothèques.

IMG_1547
Workshop of Domenico Ghirlandaio, 1449 - 1494
Portrait of a Girl
probably about 1490
Tempera on wood, 44.1 x 29.2 cm
Bought, 1887
NG1230
https://www.nationalgallery.org.uk/paintings/NG1230
Portrait d'une jeune fille - Ghirlandaio Domenico,
Londres, National Gallery

Les cultures matérielles dans
l’Italie de la première Renaissance

Elisabeth Crouzet-Pavan

Sorbonne Université

L’Italie a-t-elle vu naître au XVe siècle une nouvelle culture de la consommation ? Les inventaires après décès ou les sources iconographiques font, dans les intérieurs des plus riches, apparaître alors un monde d’objets. Cette nouvelle culture matérielle fut-elle réservée à des élites qui découvraient le goût des choses et le plaisir du luxe ? Le but de cette enquête est de préciser la chronologie de ces mutations et d’apprécier leur ampleur et leur diffusion. On s’intéressera à la consommation des familles seigneuriales, du clergé, des aristocraties et bourgeoisies urbaines, des paysanneries aisées pour mettre en évidence une chronologie, des évolutions, des écarts et des retards. Les acteurs, masculins, féminins, retiendront l’attention autant que les groupes sociaux. On considérera les biens luxueux mais aussi les « petites choses » et le marché de l’occasion. On analysera la maison, le mobilier, la table, le vêtement comme les livres, les cartes à jouer, les bijoux, les produits du commerce lointain et les objets fabriqués au plus près, dans leur grande diversité. Le système de représentations (le goût, les processus de distinction et d’imitation sociales, le paraître…) sera interrogé afin de tenter de comprendre comment se constituèrent et se diffusèrent une nouvelle culture de la consommation, ainsi que l’imaginaire positif ou négatif qui put lui être attaché. L’exemple italien sera confronté à d’autres expériences européennes.

Les Français en liberté XIIe-XVe siècle

Thierry Dutour

Sorbonne Université

Le centre d’intérêt majeur de mes recherches actuelles est une conception du pouvoir partagée dans l’espace culturel francophone. La communauté politique ne s’y conçoit pas sans la participation de ses membres, jugée constitutive de la communauté et indispensable à son fonctionnement (avec l’exigence du débat public et de la consultation, l’existence de procédures organisant la représentation). La violation de ces principes crée un scandale car la personne humaine est conçue comme antérieure à la communauté politique et à tous les pouvoirs. Elle ne se définit pas par une appartenance ou par l’obéissance, qui n’est pas inconditionnelle.

Reims, cathédrale, portail gauche de la façade ouest, ange dit « au sourire », XIIIe siècle
Reims, cathédrale, portail gauche de la façade ouest,
ange dit « au sourire », XIIIe siècle
Retable dit de l’adoration de l’Agneau mystique Jan et Hubert van Eyck Gand copie2
Retable dit de l’adoration de l’Agneau mystique,
Jan et Hubert van Eyck, Gand.

L’exigence morale d’un monde juste et son rôle dans la vie en société Ve-XVIe siècle

Thierry Dutour

Sorbonne Université

Les sources du Moyen Âge introduisent à la compréhension d’une conception de la normalité de la vie sociale selon laquelle le comportement en société doit, partout et toujours, être gouverné par une exigence morale sous peine de ne pas être tenu pour acceptable. L’exigence morale, les valeurs qui lui donnent un contenu, les normes qui l’expriment, les règles de la vie sociale qui en découlent, les comportements qui s’y réfèrent, font partie de ces objets culturels et de ces institutions sociales qui méritent étude.

L’approvisionnement des villes
à la fin du Moyen Âge

Fabien Faugeron

Sorbonne Université

Cette enquête s’inscrit dans la continuité de mes recherches doctorales et post-doctorales. Elle vise tout d’abord à appréhender comment les villes médiévales ont relevé l’un des plus formidables défis posés aux sociétés préindustrielles : à savoir assurer à leur population un ravitaillement abondant, régulier et à un prix socialement acceptable pour le plus grand nombre. D’autres questions liées – telles que les cultures et les pratiques urbaines de consommation alimentaire ou encore la formation des identités culinaires – font l’objet de développements spécifiques.

Le marché au grain d’Orsanmichele, à Florence, en temps de pénurie (tiré d’un mss. du 14e s. de Domenico Lenzi, SpecchioUmano (Libro del Biadaiolo), Bibl. Laurentiana, Florence)
Le marché au grain d’Orsanmichele, à Florence, en temps de pénurie
(tiré d’un mss. du 14e s. de Domenico Lenzi, SpecchioUmano
(Libro del Biadaiolo), Bibl. Laurentiana, Florence)
Marché de la place Saint-Marc, miniature française du XVe s
Marché de la place Saint-Marc, miniature française du XVe s.
(Oxford Bodleian Library) représentant le départ de Marco Polo

Réseaux urbains, espaces économiques et construction des États régionaux

Fabien Faugeron

Sorbonne Université

Cette enquête vise à mesurer le rôle et la place des villes dans la formation de marchés régionaux au sein des États territoriaux de la Renaissance, à travers l’exemple du Stato di Terra vénitien, appréhendé comme un système complexe, polycentrique. Elle porte de nombreux développements : par exemple, la recherche d’une coïncidence entre un « moment économique » et un « moment politique » dans la constitution des nouveaux ensembles territoriaux a conduit à réfléchir sur l’évolution des systèmes de pouvoir et le développement d’une bureaucratie étatique propres à l’Italie centro-septentrionale, avec la transformation progressive de certaines communes urbaines en capitales d’États régionaux.

Ordre dynastique et nation au Moyen Âge

Jean-Marie Moeglin

Sorbonne Université

Il s’agit d’analyser la naissance des dynasties territoriales héréditaires qui inscrivent au centre de leur auto-compréhension le lien entre une lignée princière plutôt agnatique et “son” (ou ses) pays. Les notions de « maison » de France, Bourgogne, Bavière, Aragon, Autriche, etc., ou de « sang » d’un pays traduisent tout particulièrement, vers 1250-1350, l’émergence de ces dynasties territoriales et l’affirmation du lien indissoluble qui les lie aux pays qu’elles gouvernent. Cette recherche implique notamment des enquêtes sur la diffusion du terme de « maison », sur l’émergence d’une héraldique nationale, sur les résistances (parfois victorieuses, cf. le cas de la « confédération » suisse) à l’intégration dans l’ordre dynastique.

L’empereur Henri II ; évangéliaire du Mont Cassin, Ratisbonne, vers 1020-1050 (Bibliothèque Vaticane, Ottoboni lat. 74)2
L’empereur Henri II ; évangéliaire du Mont Cassin, Ratisbonne, vers 1020-1050
(Bibliothèque Vaticane, Ottoboni lat. 74)
Soumission de Brescia, Chronique de l’expédition romaine d’Henri VII, Trèves, vers 1330, Coblence (Landeshauptstaatsarchiv, cod. ICI)
Soumission de Brescia, Chronique de l’expédition romaine d’Henri VII, Trèves, vers 1330, Coblence (Landeshauptstaatsarchiv, cod. ICI)

Histoire des rituels politiques

Jean-Marie Moeglin

Sorbonne Université

Cette recherche sur l’histoire du rituel de la corde au cou s’appuie sur un corpus le plus exhaustif possible des attestations de ce rituel de l’Antiquité à l’époque moderne et contemporaine. J’étudie parallèlement les sens et les fonctions, ainsi que leurs variations et évolutions, de ce rituel à l’intérieur de la société médiévale. J’analyse tout particulièrement le moment clef, situé entre le XIe et le XIVe siècle, quand le concept de majesté, en tant qu’affirmation du pouvoir souverain en soi, a rencontré le rituel de la corde au cou ; la majesté a trouvé dans ce rituel un dispositif qui lui permettait de s’affirmer comme l’horizon ultime de tout pouvoir de vie et de mort ; l’essence même du pouvoir auquel l’on ne peut s’opposer, sans pour autant casser les équilibres fragiles sur lesquels reposait l’exercice du pouvoir à l’intérieur de la société dite « féodale ». Je m’intéresse par ailleurs à d’autres rituels politiques tels que celui du vœu.

Écritures grises

https://ecrituresgrises.hypotheses.org/

C’est à la croisée de l’histoire de la construction de l’État moderne et de celle des techniques de l’écrit qu’a été mené le projet Écritures grises, dont Clémence Revest (CNRS-Centre Roland Mousnier) a été l’une des pilotes, avec Arnaud Fossier (Univ. Bourgogne) et Johann Petitjean (Univ. Poitiers). De ce programme de recherches international commencé en 2012 et ponctué par une série d’ateliers à Rome, Avignon et Paris, est issu un volume co-édité par l’École des Chartes et l’École française de Rome en 2019, qui propose une approche inédite de la genèse de l’administration publique entre le XIIe et le XVIIe siècle, dans une Europe méditerranéenne ouverte à d’autres espaces de comparaison.

Écritures grises. Les instruments de travail des administrations (XIIᵉ-XVIIᵉ siècle), études réunies par Arnaud Fossier, Johann Petitjean et Clémence Revest, volume 58 de la collection Études et rencontres de l’École des chartes.
Ecriture-grises2
Porteuse

Clémence Revest

Centre national de la recherche scientifique

Porteurs extérieurs

Arnaud Fossier

Université de Bourgogne

Université_de_Bourgogne_Logo
1920px-Université_de_Poitiers_(logo_2012)

Johann Petitjean

Université de Poitiers

Livre-Rouge-1
Le Livre Rouge de l’échevinage d’Abbeville
(fin du XIIIe siècle - 1516), Paris, Honoré Champion
(coll. « Histoire et archives »),
à paraître en novembre 2020

Le Livre Rouge de l’échevinage d’Abbeville
(fin du XIIIe siècle - 1516)

Romain Telliez

Sorbonne Université

Édition critique intégrale du Livre Rouge, registre manuscrit de 255 feuillets rescapé du bombardement incendiaire de juin 1940 qui détruisit en quasi-totalité les riches archives anciennes de la municipalité d’Abbeville (Somme). Il consigne la mémoire des milliers de procédures criminelles diligentées par les maire et échevins sur deux siècles, permettant d’illustrer leur activité judiciaire et ses évolutions ; à la fois archive, aide-mémoire pour les juges, lieu de conservation de la procédure et preuve de la juridiction en actes exercée par la ville, le Livre Rouge permet d’étudier les divers enjeux sociaux et politiques du contrôle des comportements.

Le Registre des calenges
du bailli d’Arras, 1362-1376

Romain Telliez

Sorbonne Université

Le Registre des calenges illustre la coopération des diverses juridictions médiévales (en l’espèce,  celle du bailli d’Arras pour le comte d’Artois et celle des échevins de la ville), longtemps saisies par l’historiographie sous l’angle exclusif de leur compétition. Il documente, sur une quinzaine d’années mais de manière systématique et assez précise, toutes les poursuites assurées par les échevins sur l’ordre (« calenge ») du bailli comtal. Document entièrement original, jusqu’alors quasiment passé inaperçu des historiens, rescapé d’archives fortement mises à mal par les destructions de la Première Guerre mondiale, il est ici édité avec traduction intégrale du franco-picard en français moderne.

Le Registre des calenges du bailli d’Arras
René d’Anjou, Le mortifiement de vaine plaisance, 1455
René d’Anjou, Le mortifiement de vaine plaisance, 1455
© Metz, BM, Ms 1486 (v. 1470).

Horizons barrés. Réalités, pratiques et hantises de la guerre de siège au XVe siècle

Laurent Vissière

Sorbonne Université

Dans le cadre d’une thèse de HDR, sous la direction du professeur Élisabeth Crouzet-Pavan, j’ai entrepris une étude, non seulement militaire et tactique, mais surtout sociale et anthropologique de la guerre de siège au XVe siècle. Il s’agit de comprendre comment vit et survit une population enfermée dans l’espace exigu de son enceinte durant un siège, comment elle se prépare à l’épreuve, comment elle la commémore ensuite. C’est le point de vue des assiégés qui est privilégié.

L’Italie du long Quattrocento : Influences, interactions, transformations

Laurent Vissière

Sorbonne Université

L’Italie du Quattrocento est souvent présentée comme un espace clos où mûrit la Renaissance, mais c’est au contraire un espace extrêmement perméable aux influences étrangères. Avec Élisabeth Crouzet-Pavan, Pierre Savy (EFR), Alain Marchandisse (Université de Liège) et Francesco Senatore (Université de Naples), nous proposons une autre approche de la période par un cycle de colloques.

Thomas de Saluces en roi Arthur et Riccarda Visconti en reine Lampeto
Thomas de Saluces en roi Arthur et Riccarda Visconti en reine Lampeto,
fresque du château des marquis de Saluces, à La Manta, vers 1420.
Le duc de Normandie (Grand armorial équestre de la Toison d’or)

Des léopards au pays des lys : la Normandie entre France et Angleterre (XIIIe-XVIe s.)

Laurent Vissière

Sorbonne Université

Entre le XIIIe et le XVIe siècles, la Normandie fut au centre des querelles entre les royaumes de France et d’Angleterre. Elle fut aussi l’une des plus riches et des plus brillantes provinces de France ; et si elle pâtit beaucoup des guerres, elle bénéficia aussi des influences croisées de deux sphères culturelles rivales. Avec Lydwine Scordia (Université de Rouen), Amable Sablon du Corail (Archives nationales), ainsi que Frédérique Lachaud, nous reviendrons donc sur cette question dans un cycle de colloques. Le premier est programmé pour octobre 2021 (Rouen) et le second pour le printemps 2022 (Paris).

Le Panegyric du Chevalier sans reproche de Jean Bouchet

Laurent Vissière

Sorbonne Université

En 1527, le grand rhétoriqueur poitevin Jean Bouchet (1476-1557) publia une biographie de Louis II de La Trémoille, mort deux ans plus tôt à la bataille de Pavie : le Panegyric du Chevallier sans reproche. Cette œuvre énorme ne connut qu’une seule édition du temps de l’auteur et quelques éditions partielles, sans aucune valeur scientifique, au XIXe siècle. Dans le cadre des Œuvres complètes de Jean Bouchet, dans la collection des Classiques Garnier, j’en prépare l’édition avec François Cornilliat.

Frontispice du Panegyric du Chevallier sans reproche de Jean Bouchet, Poitiers, 1527
Frontispice du Panegyric du Chevallier sans reproche
de Jean Bouchet, Poitiers, 1527.