Jean-Christophe Attias

Directeur d'études EPHE

attias.jeanchristophe
(@)gmail.com

Jean-Christophe Attias a d’abord suivi un double cursus de philosophie (Université Paris I) et d’hébreu (INALCO). Il a été doctoral fellow du Lady Davis Fellowship Trust au département d’histoire du peuple juif de l’Université hébraïque de Jérusalem en 1988-1989. Agrégé d’hébreu moderne (1987), docteur en études hébraïques de l’Université Paris VIII (1990) et habilité à dirigé des recherches (EHESS, 1997), il a été chargé de recherche au CNRS, affecté au Centre d’études des religions du Livre (CNRS-EPHE), de 1991 à 1998. En 1998, il a été élu directeur d’études à la Section des Sciences religieuses de l’EPHE, où il est titulaire de la chaire de « Pensée juive médiévale, VIe-XVIIe siècles ». Il est directeur du Centre Alberto-Benveniste depuis 2008. J.-C. Attias a été président de la commission “Philosophie, psychanalyse et sciences des religions” du Centre national du Livre de 2011 à 2015. Il est membre de la Commission scientifique de la Section des Sciences religieuses de l’EPHE depuis octobre 2016.

Statut : Directeur d'études EPHE

Composante : Centre Roland Mousnier (UMR 8596) / Centre Alberto Benveniste

Rattachement : Sorbonne Université

E-mail : attias.jeanchristophe@gmail.com

Adresse institutionnelle :  CRM (UMR 8596), 1, rue Victor Cousin, 75005 Paris

Discipline : Histoire médiévale

Thématiques de recherche :

  • Pensée juive médiévale (VIe-XVIIe siècle). Spécialiste de l’histoire de l’exégèse juive médiévale de l'Écriture, J.-C. Attias a publié ses premiers travaux sur des auteurs du Moyen Âge tardif (XVe-XVIe siècle) appartenant à l’aire méditerranéenne (Byzance et péninsule Ibérique). Il a depuis lors élargi l’horizon chronologique, géographique et thématique de ses recherches. Historien de la culture et des représentations, il s’est entre autres intéressé à la figure du prosélyte dans le judaïsme rabbinique, aux « marges » du judaïsme (karaïsme tardif), à la place de la « Terre d’Israël » dans la mémoire juive et à celle de la Bible dans la culture et l’imaginaire juifs. Il a récemment publié un portrait inattendu du plus grand des prophètes bibliques: Moïse fragile (Paris, Alma, 2015, Prix Goncourt de la biographie 2015, réédité en poche chez CNRS Éditions, 2016, traduction anglaise publiée chez Verso, 2020, sous le titre A Woman Called Moses).

Axe(s) du laboratoire :

  • Axe 3 : Histoire du judaïsme et des minorités religieuses

  • Pensée juive médiévale (VIe-XVIIe siècles) (les lundis après-midi, de 14h à 15h)

Nota bene. Cet enseignement est assuré en visioconférence. Pour en connaître les modalités d'accès et de suivi, prenez impérativement contact avec l'enseignant-chercheur à l'adresse jean-christophe.attias@ephe.psl.eu.

Ouvrages :

  • Abraham Aboulafia, L’Épître des Sept voies, traduction de l’hébreu et notes, L’Éclat, 1re éd. 1985, rééd., 2008.
  • Le Commentaire biblique. Mordekhai Komtino ou l’herméneutique du dialogue, Cerf, 1991. Traduction hébraïque.
  • Isaac Abravanel, la mémoire et l’espérance, Cerf, 1992.
  • Dictionnaire des mondes juifs, Larousse, 1re et 2e éd. (sous le titre Dictionnaire de civilisation juive), 1997 et 1998, 3e éd. refondue, augmentée et mise à jour, 2008 (avec Esther Benbassa). Traductions hongroise, portugaise, roumaine et russe.
  • Israël, la terre et le sacré, Flammarion, 1re éd. (sous le titre Israël imaginaire) 1998, 2e éd. (poche), 2001 (avec E. Benbassa). Traductions américaine, espagnole, hongroise, roumaine, russe et turque.
  • Les Juifs ont-ils un avenir ?, 1re éd., Lattès, 2001, 2e éd. (poche), Hachette, 2002 (avec E. Benbassa). Traductions allemande, anglaise, espagnole, italienne et hongroise.
  • Le Juif et l’Autre, Gordes, Le Relié, 2001 (avec E. Benbassa). Traductions américaine, néerlandaise et roumaine.
  • Petite histoire du judaïsme, J’ai lu / Librio, 2007 (avec E. Benbassa). Traduction espagnole.
  • Penser le judaïsme, CNRS Éd., 2010, 2e éd. augmentée (poche), 2013.
  • Les Juifs et la Bible, Fayard, 2012, 2e éd. (poche), Cerf, 2014. Traduction américaine.
  • Moïse fragile, Alma, 2015, 2e éd. (poche), CNRS Éd., 2016. Prix Goncourt de la biographie 2015. Traduction anglaise.

Direction d’ouvrages et de numéros de revues :

  • De la Conversion, Cerf, 1998.
  • Enseigner le judaïsme à l’Université, Genève, Labor et Fides, 1998 (avec Pierre Gisel).
  • La Haine de soi. Difficiles identités, Bruxelles, Complexe, 2000 (avec E. Benbassa). Traduction roumaine.
  • Messianismes. Variations autour d’une figure juive, Genève, Labor et Fides, 2000 (avec P. Gisel et Lucie Kaennel).
  • De la Bible à la littérature, Genève, Labor et Fides, 2003 (avec P. Gisel).
  • Juifs et musulmans. Une histoire partagée, un dialogue à construire, La Découverte, 2006 (avec E. Benbassa). Prix Seligmann 2006 contre le racisme, l’injustice et l’intolérance.
  • Encyclopédie des religions, Fayard, 1re éd. (sous le titre Des cultures et des dieux. Repères pour une transmission du fait religieux), 2007, 2e éd., Fayard/Pluriel, 2012 (avec E. Benbassa).
  • Les Sépharades et l’Europe. De Maïmonide à Spinoza, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, coll. « Cahiers Alberto-Benveniste », 2012.
  • Dans les quartiers, l’égalité c’est maintenant !, Le Pari(s) du Vivre-Ensemble, 2014 (avec E. Benbassa).
  • Juifs et musulmans. Retissons les liens !, CNRS Éd., 2015 (avec E. Benbassa).
  • Nouvelles relégations territoriales, CNRS Éd., 2017 (avec E. Benbassa).

Articles :

Publications de l'année 2019

Boudjaaba Fabrice, Bournova Eugenia, Gasperoni Michaël et Gourdon Vincent, 2019, « Le mariage dans le pourtour méditerranéen de l’Europe : du modèle à la comparaison. Introduction », Bulletin de correspondance hellénique moderne et contemporain, 2019, vol. 1, no 1.
Gourdon Vincent, 2019, « Demografia storica e storia (quantitativa) della famiglia: un dialogo complicato lungo mezzo secolo » dans Michaël Gasperoni et Alessio Fornasin (eds.), Dalla fonte al database: per una storia economica e sociale delle popolazioni del passato, San Marino, Centro Sammarinese di Studi Storici, p. 17‑40.
Gasperoni Michaël, Gourdon Vincent et Grange Cyril (eds.), 2019, Les mariages mixtes dans les sociétés contemporaines. Diversité religieuse, différences nationales, Rome, Viella.
Gasperoni Michaël, 2019, « L’émergence des unions mixtes entre juifs et catholiques : le cas de Mantoue dans la seconde moitié du XIXe siècle » dans Michaël Gasperoni, Vincent Gourdon et Cyril Grange (eds.), Les mariages mixtes dans les sociétés contemporaines. Diversité religieuse, différences nationales, Rome, Viella, p. 155‑192.

Publications de l'année 2018

Charrier Philippe, Clavandier Gaëlle, Gourdon Vincent, Rollet Catherine et Sage-Pranchère Nathalie (eds.), 2018, Morts avant de naître: la mort périnatale, Tours, Presses universitaires François Rabelais, 437 p.
Gourdon Vincent, 2018, « Les familles françaises avant la Grande Guerre : des normes et des pratiques en mutation » dans Familles à l’épreuve de la guerre, Paris, Somogy / Musée de la Grande Guerre, p. 19‑31.
Gourdon Vincent, 2018, « Prénommer pendant la Première Guerre Mondiale » dans Familles à l’épreuve de la guerre, Paris, Somogy / Musée de la Grande Guerre, p. 106‑115.
Garnier Thyphaine, Gourdon Vincent et Robin Isabelle, 2018, « Le recensement de Paris. Août-septembre 1914 » dans Familles à l’épreuve de la guerre, Paris, Somogy / Musée de la Grande Guerre, p. 60‑69.
Gourdon Vincent et Sage Pranchère Nathalie, 2018, « Enregistrer et gérer mort-nés et fausses-couches en France (époque moderne-XIXe siècle) » dans Philippe Charrier (ed.), Morts avant de naître. La mort périnatale, Tours, Presses universitaires François Rabelais, p. 44‑61.
Alfani Guido et Gourdon Vincent, 2018, « Crises démographiques : épreuves de civilisation » dans Christophe Charle et Daniel Roche (eds.), L’Europe. Encyclopédie historique, Arles, Actes Sud, p. 899‑901.
Gourdon Vincent et Krampl Ulrike, 2018, « Divorce : une progression à pas comptés » dans Christophe Charle et Daniel Roche (eds.), L’Europe. Encyclopédie historique, Arles, Actes Sud, p. 539‑543.
Gourdon Vincent et Ruggiu François-Joseph, 2018, « Mariages, unions informelles, métissages : au cœur des sociétés coloniales », Annales de Démographie historique, 2018, no 1, p. 13‑20.
Gourdon Vincent et Ruggiu François-Joseph (eds.), 2018, « Mariages coloniaux. Unions et liens familiaux dans les empires européens, XVIIIe-XXe siècles », Annales de Démographie historique, 2018, no 1.
Gourdon Vincent et Sage Pranchère Nathalie, 2018, « Enregistrement et prise en charge des foetus et mort-nés en France du XVIIe au début du XXe siècle » dans Morts avant de naître. La mort périnatale, Tours, Presses universitaires François Rabelais, p. 41‑64.
Alfani Guido, Gourdon Vincent, Munno Cristina et Robin Isabelle, 2018, « Parrainage et compérage : de nouveaux outils au service d’une histoire sociale des espaces européens et coloniaux », Histoire, economie societe, 2018, 37e année, no 4, p. 4‑17.

Publications de l'année 2017

Boudjaaba Fabrice et Gourdon Vincent, 2017, « Mobilité urbaine et service domestique à Charleville (années 1850-1870) » dans Isidro Dubert et Vincent Gourdon (eds.), Inmigración, trabajo y servicio doméstico en la Europa urbana, siglos XVIII-XX, Madrid, Casa de Velázquez, p. 197‑223.
Gourdon Vincent, 2017, « Should Abandoned Children Be Baptised? The French Case, the 16th to the Early 20th Century » dans Nicoleta Roman (ed.), Orphans and Abandoned Children in European History, Sixteenth to Twentieth Centuries, Oxford, Routledge, p. 39‑60.
Gourdon Vincent et Podesta Gian-Luca (eds.), 2017, « Populations coloniales » dans Per una storia della popolazione italiana nel Novecento, Udine, Forum.
Gourdon Vincent, 2017, « Les mutations du modèle de parrainage à Rome dans le dernier siècle des Etats Pontificaux » dans Angela Carbone (ed.), Scritti in Onore di Giovanna Da Molin. Popolazione, famiglia e società in età moderna, Bari, Cacucci, p. 229‑249.
Dubert Isidro et Gourdon Vincent, 2017, « Introducción. Útiles, métodos, enfoques, resultados » dans Isidro Dubert et Vincent Gourdon (eds.), Inmigración, trabajo y servicio domestico en la Europa urbana, siglos XVIII-XX, Madrid, Casa de Velazquez, p. 1‑20.
Barusse de Luca Virginie, Gourdon Vincent et Sage Pranchère Nathalie, 2017, « Catherine Rollet (1942-2016), démographe et historienne de l’enfance », Annales de Démographie historique, 2017, no 2, p. 5‑12.
Dubert Isidro et Gourdon Vincent (eds.), 2018, Inmigración, trabajo y servicio domestico en la Europa urbana, siglos XVIII-XX, Madrid, Casa de Velazquez, 293 p.
Gourdon Vincent et Robin Isabelle, 2017, « Parrains et voisins? Espace et parrainage en banlieue parisienne au XIXe siècle », Dubrovnik annals, 2017, no 21, p. 47‑72.