François-Joseph Ruggiu

François-Joseph
Ruggiu

Directeur de recherche en Histoire moderne
& Professeur des Universités à Sorbonne Université détaché au CNRS

Directeur de recherche
en Histoire moderne
&
Professeur des Universités
à Sorbonne Université
détaché au CNRS

francois-joseph.ruggiu
(@)sorbonne-universite.fr

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, agrégé d’histoire, docteur (1995) et habilité à diriger les recherches (2002) en histoire de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université; Membre de l’Academia Europaea/The Academy of Europe ; ancien directeur de la collection “Histoire des Mondes Modernes” (Peter Lang).

Directeur adjoint (2010-2017) puis directeur de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS (2017-).

Statut : Directeur de Recherche / Professeur des Universités

Composante : Centre Roland Mousnier (UMR 8596)

Rattachement :  Sorbonne Université détaché au CNRS

E-mail : francois-joseph.ruggiu@sorbonne-universite.fr

Adresse institutionnelle :  CRM (UMR 8596), 1, rue Victor Cousin, 75005 Paris

Discipline : Histoire moderne

Thématiques de recherche :

  • Histoire des sociétés et des populations européennes de l'époque moderne ; histoire des élites
  • Histoire des écrits personnels (XVI-XIXe siècle)
  • Histoire impériale et coloniale (XVI-XIXe siècle)

Axe(s) du laboratoire :

  • Axe 1 : Démographie, Familles, Sociétés
  • Axe 4 : Systèmes politiques de l’Ancien Régime à l’époque contemporaine

Participations aux séminaires du CRM :

  • Séminaires d'Histoire Moderne et Contemporaine :
    • Séminaire d’Histoire de la famille et des populations Société, Parenté, Migrations, Enfance, Genre, Sexualités, Santé
    • Histoire impériale de l’époque moderne

Programmes de recherche, projets collectifs :

  • Membre et coanimateur, avec Vincent Gourdon, du groupe de recherche "Charleville" du Centre Roland Mousnier.

  • Enseignement en master et doctorat

Ouvrages :

  • Les élites et les villes moyennes en France et en Angleterre (XVIIe-XVIIIe siècles), Paris, L’Harmattan, 1997, 356 p.
  • L'Angleterre des Tudors aux premiers Stuarts, “Collection Campus ”, Paris, Sedes, 1998, 192p. Nouvelle édition sous le titre : L'Angleterre à l'époque moderne. Des Tudors aux derniers Stuarts, avec Stéphane Jettot, Paris, Armand Colin, 2017.
  • L’individu et la famille dans les sociétés urbaines anglaise et française au XVIIIe siècle, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2007, 541 p.
  • Histoire des îles Britanniques, par Fabrice Bensimon, Frédérique Lachaud, S. Lebecq, François-Joseph Ruggiu, Paris, Presses Universitaires de France, 2007, 908 p. ; 2ème édition, 2013, 952 p.

Direction d’ouvrages et de numéros de revues :

  • F. Lachaud, I. Lescent-Giles et F.-J. Ruggiu (dir.), Histoire d’outre-Manche. Tendances récentes de l’historiographie britannique, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2000.
  • S. Beauvalet, V. Gourdon et F.-J. Ruggiu (dir.), Liens sociaux et actes notariés dans le monde urbain en France et en Europe (XVIe-XVIIIe siècles), Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2004.
  • J.-P. Bardet et F.-J. Ruggiu (dir.), Au plus près du secret des cœurs ? Nouvelles lectures historiques des écrits du for privé, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2005.
  • J.-Ph. Genet et F.-J. Ruggiu (dir.), Les idées passent-elles la Manche ? Savoirs, Représentations, Pratiques (France-Angleterre, Xe-XXe siècles), Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2007.
  • A. Defrance, D. Lopez et F.-J. Ruggiu (dir.), Regards sur l’enfance au XVIIe siècle, Tübingen, Günter Narr Verlag, 2007.
  • M. Cassan, J.-P. Bardet, et F.-J. Ruggiu (dir.), Les écrits du for privé. Objet matériel, objet édité, Presses Universitaires de Limoges, 2007.
  • C. Laux, F.-J. Ruggiu et P. Singaravelou (dir.), Au sommet de l’empire. Les élites européennes dans les colonies du début du XVIe siècle au milieu du XXe siècle, Berne, Peter Lang, 2009.
  • C. Vidal et F.-J. Ruggiu (dir.), Sociétés, colonisations et esclavages dans le monde atlantique. Historiographie des sociétés américaines des XVIe-XIXe siècles, Rennes, Les Perséides, 2009.
  • J.-P. Bardet, E. Arnoul et F.-J. Ruggiu (dir.), Les écrits du for privé en Europe du Moyen Age à l’époque contemporaine. Recenser, Analyser, Editer, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, 2010.
  • J.-Ph. Genet et F.-J. Ruggiu (dir.), Du papier à l’archive, du privé au public. France et îles Britanniques, deux mémoires, Paris, Publications de la Sorbonne, 2011.
  • S. Mouysset, J.-P. Bardet et F.-J. Ruggiu (dir.), Car c’est moy que je peins. Ecritures de soi, individus et liens sociaux, Toulouse, Méridiennes, 2011.
  • Regards croisés sur les recherches actuelles en histoire urbaine : France, Belgique, Pays-Bas, fin du Moyen Âge-19e siècle, actes du colloque organisé par la Société Française d'Histoire Urbaine et les Archives de la Ville de Bruxelles, 28-29 janvier 2010, édités par Catherine Denys, Jean Houssiau, François-Joseph Ruggiu, Cahiers Bruxellois, 2011-2012.
  • F.-J. Ruggiu (dir.), The uses of first-person writings. Africa, America, Asia, Europe, Berne, Peter Lang, 2013.
  • F.-J. Ruggiu et J.-P. Bardet (dir.), Les écrits du for privé en France de la fin du Moyen Age à 1914, Paris, Editions du CTHS, 2015.

Articles :

  • « L’histoire urbaine en France dans les années 2000 », Città e Storia, V, 2010, 1, p.23-53.
  • J.-Ph. Genet et F.-J. Ruggiu (dir.), Du papier à l’archive, du privé au public. France et îles Britanniques, deux mémoires, Paris, Publications de la Sorbonne, 2011.
  • S. Mouysset, J.-P. Bardet et F.-J. Ruggiu (dir.), Car c’est moy que je peins. Ecritures de soi, individus et liens sociaux, Toulouse, Méridiennes, 2011.
  • « Les discours annalistiques comme discours de soi », dans S. Mouysset, J.-P. Bardet et F.-J. Ruggiu (dir.), Car c’est moy…, op. cit., p. 261-277.
  • Regards croisés sur les recherches actuelles en histoire urbaine : France, Belgique, Pays-Bas, fin du Moyen Âge-19e siècle, actes du colloque organisé par la Société Française d'Histoire Urbaine et les Archives de la Ville de Bruxelles, 28-29 janvier 2010, édités par Catherine Denys, Jean Houssiau, François-Joseph Ruggiu, Cahiers Bruxellois, 2011-2012.
  • « Defining public and private papers in England. The work of the Historical Manuscripts Commission and of the National Register of Archives », dans Du papier à l'archive, du privé au public : France et îles Britanniques, deux mémoires, actes du colloque franco-britannique, Londres (Institute of Historical Research) et Oxford (Maison française d'Oxford), 1er et 2 octobre 2004, Paris, Publications de la Sorbonne, 2011, p. 41-57.
  • « Les systèmes successoraux de l'Ancien au Nouveau Monde », dans Jaime Contreras Contreras (éd.), Familias, poderes, instituciones y conflictos, Murcie, Universidad de Murcia-Servicio de Publicaciones, 2011, p. 55-77.
  • avec Vincent Gourdon, « Familles en situation coloniale », Annales de Démographie Historique, 2011-2, p. 5-39.
  • « Jû-hasseiki no Sharuruviru jûmin. Jinkôshi, kazokushi, shakaishi ni okeru kenkyû », dans Norie Takazawa, Nobuyuki Yoshida, François-Joseph Ruggiu, Guillaume Carré (ed.), Dentô toshi wo hikaku suru. Iida to Sharuruviru (« Comparer les villes traditionnelles. Iida et Charleville »), Tokyo, Yamakawa Shuppansha, 2011, p. 27-39, traduit par Takeshita Kazuaki.
  • « Kinsei Yôroppa ni okeru kôgyôka izen no toshi. Igirisu to Furansu no jirei kara kangaeru », in Norie Takazawa, Nobuyuki Yoshida, François-Joseph Ruggiu, Guillaume Carré (éd.), Dentô toshi wo hikaku suru. Iida to Sharuruviru (« Comparer les villes traditionnelles. Iida et Charleville »), Tokyo, Yamakawa Shuppansha, 2011, p. 169-182, traduit par Takeshita Kazuaki.
  • « The kingdom of France and its overseas nobilities », French History, 2011, 25(3), p. 298-315.
  • “India and the Reshaping of the French Colonial Policy (1759-1789)”, Itinerario. International Journal on the History of European Expansion, vol. XXXV, n° 2, 2011, p. 25-43.
  • « Pour préserver la paix des familles… Les querelles successorales et leurs règlements au XVIIIe siècle » dans Anna Bellavitis, Isabelle Chabot (dir.), La justice des familles. Autour de la transmission des biens, des savoirs et des pouvoirs (Europe, Nouveau monde, XIIe-XIXe siècles), Rome, Ecole française de Rome, 2011, p. 137-163.
  • Regards croisés sur les recherches actuelles en histoire urbaine : France, Belgique, Pays-Bas, fin du Moyen Âge-19e siècle, actes du colloque organisé par la Société Française d'Histoire Urbaine et les Archives de la Ville de Bruxelles, 28-29 janvier 2010, édités par Catherine Denys, Jean Houssiau, François-Joseph Ruggiu, Cahiers Bruxellois, 2011-2012.
  • E. Arnoul, R. Renard-Foultier et F.-J. Ruggiu, « Les écrits du for privé en France de la fin du Moyen Âge à 1914 : bilan d’une enquête scientifique en cours. Résultats de 2008-2010 », dans L’historien face au manuscrit, F. Henryot (éd.), Presses Universitaires de Louvain, 2012, p. 167-188.
  • « Une voix à soi ? Autour du diaire de Michel Chartier de Lotbinière », dans Isabelle Luciani et Valérie Piétri (éd.), Ecriture, récits, trouble(s) de soi. Perspectives historiques. France XVIe-XXe siècle, Aix-en-Provence, PUP, 2012, p. 159-185.
  • « Le destin de la noblesse du Canada, de l’Empire français à l’Empire britannique », Revue d'histoire de l'Amérique française, vol. 66, n° 1, 2012, p. 37-63.
  • « Elites », Oxford Bibliographies in Atlantic History, ed. Trevor Burnard, New York, Oxford University Press, 2012.
  • « Falling into Oblivion? Canada and the French Monarchy, 1759-1783 », dans Revisiting 1759. The Conquest of Canada in Historical Perspective, édité par Ph. Buckner and John A. Reid, University of Toronto Press, 2012, p. 69-94 – article traduit en français dans Bertrand Fonck et Laurent Veyssière (dir.), La fin de la Nouvelle-France, Paris, Armand Colin, Ministère de la Défense, 2013, p. 449-473.
  • avec Carole Rathier, « La population de Charleville de la fin du XVIIe siècle à la fin du XIXe siècle », Histoire & Mesure, vol. XXVIII, n° 2, 2013, « Démographie historique, nouveau terrain ».
  • avec Elisabeth Arnoul, « Ten years of research on “Écrits du for privé” in France: An assessment », dans A. Pacevičius (dir.), Egodokumentai Ir privati Lietuvos erdvė XVI–XX amžiuje, Vilniaus universiteto leidykla, Vilnius, 2013, p. 97-112.
    F.-J. Ruggiu (dir.), The uses of first-person writings. Africa, America, Asia, Europe, Berne, Peter Lang, 2013.
  • « Mibun gainen to atarashii shakaishi : anshian rejîmu-ki no Furansu to edo jidai no Nihon », [Les statuts sociaux au cœur d’une nouvelle histoire sociale de la France d’Ancien Régime et du Japon de l’ère Edo], Shisô, n° 1084, Iwanami shoten, Tôkyô, août 2014, p. 109-125.
  • avec Stéphane Jettot, « Cultures et pratiques généalogiques des élites anglaises (XVIe-XIXe siècle) », dans Olivier Rouchon (dir.), L’opération généalogique, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p. 243-269.
  • avec Vincent Gourdon, « Richard Wall en France : retour vers le futur ? », Revista de Demografía Histórica, XXXIII, II, 2015, p. 65-86.
  • « フランスにおける都市民意識、都市体験、アイデンティティ―アンシャン・レジームから革命まで」 (渡辺浩一, ヴァネッサ・ハーディング 編『自己語りと記憶の比較都市史』、 勉誠出版、2015、六〇-八六頁 » [« Civic consciousness, urban experiences and personal identities in urban France from the Ancien Régime to the Revolution », dans Koichi Watanabe et Vanessa Harding (éd.), Memory, History, 
and Autobiography 
in Early Modern Towns in East 
and West, 2015, p. 60-86.
  • « Los escritos del for privé. Un concepto y su internacionalizacion », dans Oscar Jané i Patrick Poujade (eds.), Mémoria Personal, Construcccio i projeccio en primera persona a l’època moderna, Madrid, Casa de Velazquez, 2015, p. 31-44.
  • F.-J. Ruggiu et J.-P. Bardet (dir.), Les écrits du for privé en France de la fin du Moyen Age à 1914, Paris, Editions du CTHS, 2015.
  • « L’écriture de l’espace social dans les écrits personnels », Etudes de Lettres, « Appel à témoins. Écrits personnels et pratiques socioculturelles (XVIe-XXe s.) » Volume 300, 2016, p. 243-268.
  • « Colonies, monarchy, empire and the French ancien régime », dans Robert Aldrich and Cindy McCreery (dir.), Crowns and colonies. European monarchies and overseas empires, Manchester, Manchester University Press, 2016, p. 194-210.
  • avec Cécile Alexandre, « La circulacíon de los oficios en Charleville. Familia y trabajo en los siglos XVIII y XIX », Revista de Historia moderna, Anales de la Universidad de Alicante, Universidad de Alicante, 34, Alicante, 2016.
  • « De l’Extrême-Orient à l’Extrême-Orient, et retour. L’étude comparée des sociétés de la France d’Ancien Régime et de l’Asie de l’époque moderne », dossier spécial « Statuts et identités dans l’Asie prémoderne (XVIIe-XIXe siècle) », Extrême-Orient, Extrême-Occident, 41, 2017, p. 241-258.
  • « Expériences nobiliaires et identités féminines au siècle des Lumières », dans Emmanuelle Berthiaud (dir.), Paroles de femmes. Rôles et images de soi dans les écrits personnels (XVIe-XXe, Europe), Paris, Editions Le Manuscrit, 2017, p. 201-226.
    François-Joseph Ruggiu, “ « Quand ils ne partent pas… ». Les grands garçons dans les ménages de Charleville au XVIIIe siècle”, dans Isidro Dubert et Vincent Gourdon (éd.), Inmigración, trabajo y servicio doméstico en la Europa urbana, siglos XVIII-XX, Madrid, Casa de Velazquez, 2017, p. 155-173.
  • « Des nouvelles France aux colonies – Une approche comparée de l’histoire impériale de la France de l’époque moderne », Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Débats, mis en ligne le 14 juin 2018, consulté le 02 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/nuevomundo/72123 ; DOI : 10.4000/nuevomundo.72123
  • « Des empires contractuels ? » (avec David Chaunu) et « Réformes et contestations politiques dans l’espace américain », dans Michel Figeac (dir.), Etats, pouvoirs et contestations dans les monarchies française et britannique et dans leurs colonies américaines, vers 1640-vers 1780, Paris, Armand Colin, 2018, p. 326-378.
  • Vincent Gourdon et François-Joseph Ruggiu, « Mariages, unions informelles, métissages : Au cœur des sociétés coloniales », Annales de démographie historique, 2018/1, n° 135, p. 11-20.
  • Sylvain Rassat, François-Joseph Ruggiu, « Big Data, maquette 3D et patrimoine numérique comme instruments d’étude démographique et historique : l’exemple de l’enquête “Charleville” », In Situ : Revue des patrimoines, Ministère de la Culture et de la Communication, Direction de l’architecture et du patrimoine, [Sous-direction des études, de la documentation et de l’Inventaire], 39, 2019, mis en ligne le 03 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/insitu/22296 ; DOI : 10.4000/insitu.22296
    Sylvain Rassat, Louis Hugonnier, Thibaut Delval, François-Joseph Ruggiu. L’acquisition à haute densité et la modélisation 3d : Lidar, photogrammétrie et Building Information Model, comme nouveaux champs exploratoires. XXIIth GMPCA Colloquium Conference on archaeological sciences., May 2019, Montréal, Canada. ⟨halshs-02490111⟩

Publications de l'année 2019

Rassat Sylvain, Ruggiu François-Joseph et Pandolfi Benoit, 2019, Logiciel « Démo-Hist », Version 1.0 du 16/01/2017; Licence CeCill-B, s.l.

Publications de l'année 2018

Charrier Philippe, Clavandier Gaëlle, Gourdon Vincent, Rollet Catherine et Sage-Pranchère Nathalie (eds.), 2018, Morts avant de naître: la mort périnatale, Tours, Presses universitaires François Rabelais, 437 p.
Gourdon Vincent, 2018, « Les familles françaises avant la Grande Guerre : des normes et des pratiques en mutation » dans Familles à l’épreuve de la guerre, Paris, Somogy / Musée de la Grande Guerre, p. 19‑31.
Gourdon Vincent, 2018, « Prénommer pendant la Première Guerre Mondiale » dans Familles à l’épreuve de la guerre, Paris, Somogy / Musée de la Grande Guerre, p. 106‑115.
Garnier Thyphaine, Gourdon Vincent et Robin Isabelle, 2018, « Le recensement de Paris. Août-septembre 1914 » dans Familles à l’épreuve de la guerre, Paris, Somogy / Musée de la Grande Guerre, p. 60‑69.
Gourdon Vincent et Sage Pranchère Nathalie, 2018, « Enregistrer et gérer mort-nés et fausses-couches en France (époque moderne-XIXe siècle) » dans Philippe Charrier (ed.), Morts avant de naître. La mort périnatale, Tours, Presses universitaires François Rabelais, p. 44‑61.
Alfani Guido et Gourdon Vincent, 2018, « Crises démographiques : épreuves de civilisation » dans Christophe Charle et Daniel Roche (eds.), L’Europe. Encyclopédie historique, Arles, Actes Sud, p. 899‑901.
Gourdon Vincent et Krampl Ulrike, 2018, « Divorce : une progression à pas comptés » dans Christophe Charle et Daniel Roche (eds.), L’Europe. Encyclopédie historique, Arles, Actes Sud, p. 539‑543.
Gourdon Vincent et Ruggiu François-Joseph, 2018, « Mariages, unions informelles, métissages : au cœur des sociétés coloniales », Annales de Démographie historique, 2018, no 1, p. 13‑20.
Gourdon Vincent et Ruggiu François-Joseph (eds.), 2018, « Mariages coloniaux. Unions et liens familiaux dans les empires européens, XVIIIe-XXe siècles », Annales de Démographie historique, 2018, no 1.
Gourdon Vincent et Sage Pranchère Nathalie, 2018, « Enregistrement et prise en charge des foetus et mort-nés en France du XVIIe au début du XXe siècle » dans Morts avant de naître. La mort périnatale, Tours, Presses universitaires François Rabelais, p. 41‑64.
Alfani Guido, Gourdon Vincent, Munno Cristina et Robin Isabelle, 2018, « Parrainage et compérage : de nouveaux outils au service d’une histoire sociale des espaces européens et coloniaux », Histoire, economie societe, 2018, 37e année, no 4, p. 4‑17.

Publications de l'année 2017

Ruggiu François-Joseph, 2017, « Expériences nobiliaires et identités féminines au siècle des Lumières » dans Emmanuelle Berthiaud (ed.), Paroles de femmes. Rôles et images de soi dans les écrits personnels (XVIe-XXe, Europe), Paris, Editions Le Manuscrit, p. 201‑226.
Ruggiu François-Joseph, 2017, « « Quand ils ne partent pas… ». Les grands garçons dans les ménages de Charleville au XVIIIe siècle » dans Vincent Gourdon et Isidro Dubert (eds.), Inmigración, trabajo y servicio doméstico en la Europa urbana, siglos XVIII-XX, Madrid, Casa de Velazquez, p. 155‑173.