Karine Pépin

Doctorante en cotutelle en Histoire contemporaine

karine.s.pepin
(@)usherbrooke.ca

Ayant obtenu une bourse d’excellence Joseph-Armand Bombardier du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, j’ai commencé mes études doctorales en 2017. Détentrice depuis 2016 d’une maîtrise en histoire de l’Université de Sherbrooke (Québec, Canada) portant sur les mariages entre nobles canadiens et les non-francophones, je désirais poursuivre plus loin mon intérêt sur le devenir de la noblesse canadienne. Pour enrichir mes réflexions, j’ai choisi l’option de la cotutelle afin de vivre une riche expérience intellectuelle et de bénéficier de l’expertise de deux professeurs reconnus. En parallèle à ma thèse, je poursuis au Québec une formation de pédagogie en enseignement supérieur afin de pouvoir enseigner ma passion pour l’histoire comme carrière.

Thèse

La noblesse canadienne de la Conquête à la Grande guerre : identité et adaptation

Sous la direction de

François-Joseph Ruggiu

Sorbonne Université

Benoît Grenier

Université de Sherbrooke

Mon projet doctoral porte, dans une perspective longitudinale, sur la capacité de la noblesse canadienne à maintenir ou non sa position socioéconomique au fil des changements sociaux et économiques de la fin de l’Ancien Régime jusqu’à la Première guerre mondiale. L’appartenance à la noblesse constitue-t-elle un élément distinctif après la chute de la Nouvelle-France? Si oui, jusqu’à quand? La noblesse a-t-elle su conserver sa figure d’autorité sur la population roturière? Son influence a-t-elle perdu du prestige pour se confondre avec d’autres groupes élitaires, tel que la bourgeoisie? Mes réflexions sont orientées autour des grandes valeurs et caractéristiques nobiliaires, tels que l’endogamie, le rapport à la terre, la notion de service et le mode de vie, afin de cerner les changements et les éléments de stabilité. En étudiant des familles nobles sur plusieurs générations (autant dans les sphères publique que privée), mes recherches permettront de comprendre les dynamiques d’influences d’un groupe sur la formation de la société québécoise au tournant de l’ère industrielle, mais aussi l’impact de cette société sur l’évolution du groupe en question.

Statut : Doctorante en cotutelle

Année du début de la thèse : 2017

Composante : École doctorale 2 (ED 188) : « Histoire moderne et contemporaine »

Rattachement : Sorbonne Université

E-mail : karine.s.pepin@usherbrooke.ca

Adresse institutionnelle :  CRM (UMR 8596), 1, rue Victor Cousin, 75005 Paris

Discipline : Histoire contemporaine

Thématiques de recherche :

  • Noblesse canadienne
  • Histoire de la famille
  • Persistances de l'Ancien Régime
  • Régime britannique
  • Genre, identité, adaptation
  • Empire colonial britannique
  • Démographie historique
  • Cession de la Nouvelle-France

Axe(s) du laboratoire :

  • Axe 1 : Démographie, Familles, Sociétés

Participations aux séminaires du CRM :

  • Séminaires d'Histoire Moderne et Contemporaine :
    • Séminaire d’Histoire franco-britannique

Activités de recherches :

  • Membre du comité scientifique, XIVe colloque des étudiants et étudiantes en histoire de l'Université de Sherbrooke, avril 2021
  • Membre étudiant du Centre interuniversitaire d'études québécoises (CIÉQ)
  • Membre étudiant de l'Institut d'histoire de l'Amérique française (IHAF)
  • Membre étudiant de la Société d'histoire coloniale française/French Colonial Historical Society
  • Organisatrice principale de la journée d'étude « Nouveaux regards sur l'histoire de la noblesse canadienne », Université de Sherbrooke, 17 mars 2015.

  • Chargée de cours, Trimestre d'hiver 2021, Université de Sherbrooke. Cours intitulé : « Aspects de l'histoire canadienne I - Histoire sociale du Québec préindustriel : familles et migrations (17e-19e siècles) »
  • Enseignante et tuteure au niveau secondaire, depuis mars 2021, pour les Centre de services scolaires des Appalaches et Centre de services scolaires de la région de Sherbrooke (au Québec).

  •  

    Auxiliaire d'enseignement et correctrice
    Pour le cours « Histoire du Canada avant 1840 » : contrat à l'automne 2020
    Pour le cours « Production de l'histoire » : contrats à l'automne 2013 et 2014

  •  

    Animatrice en histoire à l'Institut du Troisième Âge de Thetford (au Québec), depuis 2017

  •  

    Guide-animatrice touristique, Étés 2012, 2013 et 2016.

Communications sans publication :

  • « La noblesse canadienne après la Conquête : quelle place pour la seigneurie et la ruralité? », Seigneurie et sociétés rurales : vers de nouvelles perspectives croisées (France-Québec), 7e édition des Rencontres scientifiques universitaires Sherbrooke Montpellier, 20 juin 2019.
  • « Entre deux empires coloniaux : l’adaptation de la famille Godefroy de Tonnancour après la Conquête de la Nouvelle-France », séance « Ordre et désordre dans les guerres de la fin du régime français au Canada (1ère partie)», 45th Annual Meeting / 45e Congrès annuel, French Colonial Historical Society / Société d’histoire coloniale française, Longueuil, 14 juin 2019.
  • « "La conduite scandaleuse qu’a suivie pendans son absence la ditte Dame" : les mariages interethniques pendant l’exil des officiers canadiens après la guerre de Sept Ans (1760-1800) », Colloque « Femmes face à l’absence, de l’Antiquité à l’époque contemporaine : terre, mer, outre-mer (Europe – Amérique du Nord), Rochefort, 13 mai 2017.
  • « Un temps de transition », Table ronde « Le temps d’un mémoire »’ Xe colloque des étudiant.e.s en histoire de l’Université de Sherbrooke, Sherbrooke, 10 mars 2017.
  • Conférencière invitée dans le cours de baccalauréat en histoire « Population et société au Québec (17e-19e siècles) » (HST433), 22 novembre 2017, Université de Sherbrooke.
  • « Les mariages mixtes des nobles après la Conquête (1760-1800) », Assemblée annuelle 2017, Société de généalogie et d’histoire de la région de Thetford, Thetford Mines, 27 avril 2017.
  • « Une noblesse en transition : les alliances mixtes et l’influence de la culture familiale après la Conquête (1760-1800), 69e congrès de l’Institut d’histoire de l’Amérique française, Saguenay, 8 octobre 2016.
  • « À l’aube d’un changement d’empire : les mariages mixtes chez la noblesse canadienne durant le régime militaire (1759-1763) », séance « Marriage and Celibacy in 18th-Century French America / Mariage et célibat en Amérique française au XVIIIe siècle », 41ST Annual Meeting / 41ième Congrès annuel, French Colonial Historical Society / Société d’histoire coloniale française, Binghamton, New York, 8 mai 2015.
  • « À cheval entre deux cultures : les mariages mixtes chez la noblesse canadienne durant le régime militaire (1760-1800) », séance « Pouvoirs socio-économiques des familles nobles : le changement d’empire », Journée d’étude « Nouveaux regards sur l’histoire de la noblesse canadienne », Université de Sherbrooke, 17 mars 2015.
  • « Les mariages mixtes des nobles après la Conquête : entre mythe et histoire », Société historique Pierre-de-Saurel, Sorel, 18 octobre 2016.
  • « Des alliances stratégiques? Les mariages mixtes chez la noblesse canadienne après la Conquête (1760-1800) », Regroupement des anciennes familles, Montréal, 4 octobre 2015

Publications :

  • Karine Pépin, « "Les Canadiennes se sont éprises des Anglais? ": les alliances mixtes chez la noblesse canadienne après la Conquête (1760-1800) », Article accepté par la Revue d’histoire de l’Amérique française. À paraître au printemps 2021.
  • Compte rendu de l’ouvrage de Jean-Paul Morel de La Durantaye, La noblesse canadienne sous le Régime anglais. Le destin des familles nobles suite au démantèlement des territoires français en Amérique du Nord, 1760-1840, Presses de l’Université Laval, 2020, 254 p., dans Bulletin d’histoire politique, À paraître à l’hiver 2021.
  • Danielle Blanchet, Karine Pépin, « Mission accomplie! / Catholiques en terre protestante », Magazine Continuité, Printemps 2021 (numéro 168).
  • Danielle Blanchet, Céline Dupont-Hébert, Karine Pépin, Une mission catholique à Kinnear’s Mills 1833-1896, Sur les traces de la colonisation des cantons, Kinnear’s Mills, Municipalité de Kinnear’s Mills, 2019, 72 p.
  • Compte rendu de l’ouvrage d’Alex Tremblay Lamarche et Serge Jaumain, Les élites et le biculturalisme. Québec-Canada-Belgique XIXe-XX siècles, Québec, Septentrion, 2017, 308 p., Revue d’histoire de l’Amérique française, vol. 72, no. 2, Automne 2018, p. 144-146.
  • Karine Pépin et Patrick Houde, Thetford Mines 125 ans d’histoire. Une année à la fois, Thetford Mines, Centre d’archives de la région de Thetford, 2018, 142 p.
  • Karine Pépin, « Marie-Anne Magnan », Dictionnaire de la Société internationale pour l’étude des femmes de l’Ancien Régime (SIEFAR), 2017, [en ligne], http://siefar.org/dictionnaire/fr/Marie-Anne_Magnan.
  • Patrick Houde et Karine Pépin, « Le patrimoine bâti. Municipalités rurales de la MRC des Appalaches. Préserver notre héritage bâti et notre histoire », Thetford Mines, Centre d’archives de la région de Thetford, 2017, 58 p.
  • Karine Pépin, « Changement d’empire : les mariages mixtes des nobles canadiennes durant le régime militaire (1759-1764) », Cap-aux-Diamants. La Revue d’histoire du Québec, no. 126 (été 2016), p. 11-1.
  • Anne Catherine Bélanger-Catta et Karine Pépin, « Vers un renouveau de l’étude de la noblesse canadienne? Pour une coopération entre histoire et généalogie », Actes du 20e Colloque étudiant du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIÉQ), collection Cheminements, Québec, 2016, p. 5-13.

Publications de l'année 2019

Boudjaaba Fabrice, Bournova Eugenia, Gasperoni Michaël et Gourdon Vincent, 2019, « Le mariage dans le pourtour méditerranéen de l’Europe : du modèle à la comparaison. Introduction », Bulletin de correspondance hellénique moderne et contemporain, 2019, vol. 1, no 1.
Gourdon Vincent, 2019, « Demografia storica e storia (quantitativa) della famiglia: un dialogo complicato lungo mezzo secolo » dans Michaël Gasperoni et Alessio Fornasin (eds.), Dalla fonte al database: per una storia economica e sociale delle popolazioni del passato, San Marino, Centro Sammarinese di Studi Storici, p. 17‑40.
Gasperoni Michaël, Gourdon Vincent et Grange Cyril (eds.), 2019, Les mariages mixtes dans les sociétés contemporaines. Diversité religieuse, différences nationales, Rome, Viella.
Gasperoni Michaël, 2019, « L’émergence des unions mixtes entre juifs et catholiques : le cas de Mantoue dans la seconde moitié du XIXe siècle » dans Michaël Gasperoni, Vincent Gourdon et Cyril Grange (eds.), Les mariages mixtes dans les sociétés contemporaines. Diversité religieuse, différences nationales, Rome, Viella, p. 155‑192.

Publications de l'année 2018

Charrier Philippe, Clavandier Gaëlle, Gourdon Vincent, Rollet Catherine et Sage-Pranchère Nathalie (eds.), 2018, Morts avant de naître: la mort périnatale, Tours, Presses universitaires François Rabelais, 437 p.
Gourdon Vincent, 2018, « Les familles françaises avant la Grande Guerre : des normes et des pratiques en mutation » dans Familles à l’épreuve de la guerre, Paris, Somogy / Musée de la Grande Guerre, p. 19‑31.
Gourdon Vincent, 2018, « Prénommer pendant la Première Guerre Mondiale » dans Familles à l’épreuve de la guerre, Paris, Somogy / Musée de la Grande Guerre, p. 106‑115.
Garnier Thyphaine, Gourdon Vincent et Robin Isabelle, 2018, « Le recensement de Paris. Août-septembre 1914 » dans Familles à l’épreuve de la guerre, Paris, Somogy / Musée de la Grande Guerre, p. 60‑69.
Gourdon Vincent et Sage Pranchère Nathalie, 2018, « Enregistrer et gérer mort-nés et fausses-couches en France (époque moderne-XIXe siècle) » dans Philippe Charrier (ed.), Morts avant de naître. La mort périnatale, Tours, Presses universitaires François Rabelais, p. 44‑61.
Alfani Guido et Gourdon Vincent, 2018, « Crises démographiques : épreuves de civilisation » dans Christophe Charle et Daniel Roche (eds.), L’Europe. Encyclopédie historique, Arles, Actes Sud, p. 899‑901.
Gourdon Vincent et Krampl Ulrike, 2018, « Divorce : une progression à pas comptés » dans Christophe Charle et Daniel Roche (eds.), L’Europe. Encyclopédie historique, Arles, Actes Sud, p. 539‑543.
Gourdon Vincent et Ruggiu François-Joseph, 2018, « Mariages, unions informelles, métissages : au cœur des sociétés coloniales », Annales de Démographie historique, 2018, no 1, p. 13‑20.
Gourdon Vincent et Ruggiu François-Joseph (eds.), 2018, « Mariages coloniaux. Unions et liens familiaux dans les empires européens, XVIIIe-XXe siècles », Annales de Démographie historique, 2018, no 1.
Gourdon Vincent et Sage Pranchère Nathalie, 2018, « Enregistrement et prise en charge des foetus et mort-nés en France du XVIIe au début du XXe siècle » dans Morts avant de naître. La mort périnatale, Tours, Presses universitaires François Rabelais, p. 41‑64.
Alfani Guido, Gourdon Vincent, Munno Cristina et Robin Isabelle, 2018, « Parrainage et compérage : de nouveaux outils au service d’une histoire sociale des espaces européens et coloniaux », Histoire, economie societe, 2018, 37e année, no 4, p. 4‑17.

Publications de l'année 2017

Boudjaaba Fabrice et Gourdon Vincent, 2017, « Mobilité urbaine et service domestique à Charleville (années 1850-1870) » dans Isidro Dubert et Vincent Gourdon (eds.), Inmigración, trabajo y servicio doméstico en la Europa urbana, siglos XVIII-XX, Madrid, Casa de Velázquez, p. 197‑223.
Gourdon Vincent, 2017, « Should Abandoned Children Be Baptised? The French Case, the 16th to the Early 20th Century » dans Nicoleta Roman (ed.), Orphans and Abandoned Children in European History, Sixteenth to Twentieth Centuries, Oxford, Routledge, p. 39‑60.
Gourdon Vincent et Podesta Gian-Luca (eds.), 2017, « Populations coloniales » dans Per una storia della popolazione italiana nel Novecento, Udine, Forum.
Gourdon Vincent, 2017, « Les mutations du modèle de parrainage à Rome dans le dernier siècle des Etats Pontificaux » dans Angela Carbone (ed.), Scritti in Onore di Giovanna Da Molin. Popolazione, famiglia e società in età moderna, Bari, Cacucci, p. 229‑249.
Dubert Isidro et Gourdon Vincent, 2017, « Introducción. Útiles, métodos, enfoques, resultados » dans Isidro Dubert et Vincent Gourdon (eds.), Inmigración, trabajo y servicio domestico en la Europa urbana, siglos XVIII-XX, Madrid, Casa de Velazquez, p. 1‑20.
Barusse de Luca Virginie, Gourdon Vincent et Sage Pranchère Nathalie, 2017, « Catherine Rollet (1942-2016), démographe et historienne de l’enfance », Annales de Démographie historique, 2017, no 2, p. 5‑12.
Dubert Isidro et Gourdon Vincent (eds.), 2018, Inmigración, trabajo y servicio domestico en la Europa urbana, siglos XVIII-XX, Madrid, Casa de Velazquez, 293 p.
Gourdon Vincent et Robin Isabelle, 2017, « Parrains et voisins? Espace et parrainage en banlieue parisienne au XIXe siècle », Dubrovnik annals, 2017, no 21, p. 47‑72.